« Anne Marie Philipe en fait une sorte de «précipité» dramatique extrêmement puissant, fascinant. Les jeunes comédiens qu'elle dirige sont déliés et profonds, disent la langue avec grâce et se révèlent d'une maturité forte. Citons-les car vous les retrouverez souvent. Leur talent est sûr et certains ont déjà du métier: Anatole de Bodinat, Amandine Leprince, Camille Lockhart, Gwendoline Mousset, Mathilde Ripley, Anna Rostain, Fabian Wolfrom. C'est l'un des excellents spectacles du «off» » / Armelle Héliot _ Le Figaro.fr

 

 

« Anne Marie Philipe a mis en scène au triple galop l’adaptation des « Liaisons dangereuses » par Christopher Hampton. Les jouvencelles et jouvenceaux qui jouent la pièce tirée de l’œuvre de Laclos sont à peine sortis de l’école, ce qui ne les empêche pas de jouer à merveille les cyniques libertins façon XIXe. C’est ce qui donne à ces « liaisons dangereuses » un peps, une grâce et une juvénilité qui emportent tout. » / F.O.G. _ Le Point

 

 

« Séduction, manipulation, crédulité, duplicité : Anne-Marie Philipe orchestre, à la pointe de l’épée, la partition diabolique et cruelle de Choderlos de Laclos, mise en musique par une troupe énergique et inspirée. » / Jean-Claude Raspiengeas _ La Croix

 

 

« C’est l’une des meilleures versions qu’on ait vues de la pièce tirée par Christopher Hampton du roman de Choderlos de Laclos. » / Jacques Nerson _ L’OBS

extraits :

  • Wix Facebook page